A stirring life

Nom : Gilbert VOINEY ou Gil VOINEY né le 26 novembre 1928 à Pont de Roide dans le Doubs, décédé à Hyères le 15 décembre 2003

BIOGRAPHIE SPORTIVE :

Il débuta le sport à 14 ans par le Basket-ball et ensuite avec l’athlétisme ( décathlon ) ou il obtint le titre junior de la région « Bourgogne Franche –comté » sur 100 mètres en 11s 1/10 en juin1946.
Rapidement, il se tourna vers la lutte et l’haltérophilie avec succès dans la catégorie des poids lourds pour son club l’athlétique club de Chalon sur Saône (ACC).
En haltérophilie ses records furent de 157,5 kg à l’épaule et jeté, 127,5 kg à l’arraché et 128 kg au développé mouvement aujourd’hui disparu.
Mais son sport favori restât toute sa vie la lutte.Il devint champion de France junior et senior en 1955, fut sélectionné huit fois en équipe de France et fut vainqueur des jeux Méditerranéens.Il rencontra notamment la Finlande, la Belgique, l’Union soviétique (Nantes le 31/12/1955) ou il dut combattre contre Johannes KOTKAS champion olympique 1952, huit fois champion d’URSS, trois fois d’Europe.
Une année plus tard (1956) à Hoff contre l’Allemagne il affronta le fameux Wilfried DIETRICH dont le surnom était la « grue » champion olympique à Melbourne.Il perdit le combat après huit minutes.
Mais avant la sélection pour les jeux de 1956, il fut vraiment déçu à propos de la décision de la fédération française de ne pas prendre de Poids Lourds considérant qu’il n’avait aucune chance de médaille,ce bien qu’il ait remporté les jeux Méditerranéens quelques temps auparavant .
Cette injustice et la possibilité de gagner plus d’argent que dans les usines Renault à Paris ou il travaillait le poussa vers la ligue professionnelle et le catch très en vogue à cette époque.

Carrière Professionnelle

Il prit sa licence professionnelle à la fédération internationale de lutte de combat (FILC) en 1958-59 et fit les belles soirées Parisiennes du cirque d’hiver.Il obtint le titre de champion du monde le 11 décembre 1961 contre l’Américain Lucky Simunovich.
Dès lors commença pour lui une longue période de voyages autour du monde ; Australie, Afrique du sud,Liban, Japon etc…En 1964 il fit équipe aux Etats-Unis sous le nom des frères Mortiers , il était Max Mortier , ce fût sans doute son apogée avec des combats au Madison square Garden et partout en Amérique , après environ deux ans il revint en France .
En 1966 au cirque d’hiver à Paris, il lutta contre Hercule Cortez (160kg) pour le titre qu’il défendît avec victoire.
A cette époque il était souvent à la télévision française dans les soirées de catch et il fût même quelques temps garde du corps de Brigitte Bardot.
En 1968 il alla pour la première fois au Japon et quitta définitivement la France pour l’Allemagne et Hambourg ou il acheta le cabaret « pulverfass »
Pendant dix ans il combattit dans de nombreux tournois en Autriche en Allemagne, mais la lutte devint de plus en plus difficile pour lui surtout après un accident de voiture ou il eût la jambe très sérieusement cassée.
En 1976 il se retira définitivement de la lutte, revint en France s’établir à Menton pour y exploiter un bar restaurant « le grillon » .Il vécut là 20 années et devint président de la commission des sports de la ville et président du club d’haltérophilie.
Il est enterré dans le magnifique cimetière de cette ville.